Aller au contenu. | Aller à la navigation


Outils personnels

This is SunRain Plone Theme
Vous êtes ici : Accueil / Enseigner / Projets et démarches pluridisciplinaires / Partenariat avec la Justice / Partenariat avec la cour d'appel du Nord-Pas-de-Calais (2)

Partenariat avec la cour d'appel du Nord-Pas-de-Calais (2)

Deuxième projet : réalisation d'un DVD de formation pour les jurés d'Assises.

 

Description du projet

 

  • En début de session des Assises, les jurés, tirés au sort sur les listes électorales, bénéficient pour remplir leur fonction, d'une petite formation dispensée par le Président des Assises avec lequel ils vont travailler. Les anciens films étaient obsolètes. L’idée de l’établissement a été d’en réaliser un nouveau : il a reçu un soutien très appuyé de la Cour d’Appel.

  • En classe, avec des intervenants extérieurs - Après une série de cours en classe sur la Justice, ses grands principes, son fonctionnement, les élèves ont reçu dans la classe les différents intervenants qui ont présenté précisément leurs métiers respectifs.
  • Assister à un véritable procès - Ils sont ainsi passés de la théorie à la pratique. Pendant le procès, ils ont pris des notes pour la réalisation du film et se sont mis aussi à la place des jurés par le biais d’un délibéré fictif à l’issue de l’audience et avant d’en connaître le véritable délibéré. Ainsi, ils ont pu prendre conscience des enjeux du rôle de juré et se rendre compte du déroulement exact d’une audience. Comme pour l’audience fictive, cette phase a été très riche du point de vue de l’appropriation des valeurs par les élèves : ils oublient presque l’aspect fictif du délibéré, prennent à cœur leur rôle, prennent parfois même conscience du changement qui s’opère en eux, tendent à dépasser un certain manichéisme, à affiner leur jugement, à acquérir un véritable esprit de justice.

  • L’écriture du scénario - La classe était séparée en trois groupes s’occupant chacun d’une étape : la phase d’enquête, l'instruction et le jugement. Ils ont rédigé par petits groupes tous les dialogues, mais aussi les éléments plus didactiques. Après une relecture de la part des professionnels, la classe a été divisée en deux pour le tournage des scènes.

  • Le tournage - Les élèves se sont mis à la place de l’équipe de tournage et ont endossé les différents rôles pour lesquels ils avaient été formés lors des activités d’ateliers : caméraman, script ou de ingénieur du son… Ils ont ainsi découvert un nouvel univers. Chacun avait un rôle précis pour assurer le bon déroulement du tournage.

 

Transpositions envisageables.

 

  • Assister à tout ou partie d’un procès, puis, réaliser un délibéré fictif : à la suite de la sortie, en présence d’un magistrat (dans l’idéal) ou non, les élèves se mettent à la place des jurés. Ils ont la grille des sanctions et condamnations et doivent l’adapter à l’affaire à laquelle ils ont assisté. Leur faire jouer le rôle des jurés : cela confronte les élèves à leur propre jugement, à celui de leurs camarades, à leur échelle des valeurs et à l'application des normes et sanctions. Il peut être bon d’y associer, dans le cadre d’un projet interdisciplinaire, le professeur de SES. Les procès auxquels nous avons assisté ont été directement rattachés à des points du programme de sociologie des SES. Comment le contrôle social s'exerce-t-il dans nos sociétés (plus particulièrement le rôle des instances spécialisées dans ce contrôle, dont les procès montrent directement le fonctionnement) ? Quels processus contribuent à mener à la délinquance ?...
  • Si la sortie est difficile à mettre en place, utilisation du DVD pour travailler sur les Assises sans devoir se rendre au tribunal. Il est possible d'être accompagné par la réserve citoyenne.

 

Nonobstant les opportunités nombreuses, on notera qu'il existe des difficultés pratiques réelles : outre que les procès se déroulent sur plusieurs jours, un grand nombre d’affaires criminelles jugées ont trait à des affaires de mœurs inadaptées à un public de lycéens.

 

 

projet 1

projet 3